Quatre siècles d’hypnose

Image : Le jeune Milton Erickson sait-il qu’il marquera son temps par l’intérêt de ses recherches ? Sait-il qu’il aura des disciples qui approfondiront remarquablement ses intuitions ? Voir Rossi, etc.

Armand Marie Jacques de Chastenet de Puységur Observation du 4 mai 1784

Ambroise-Auguste Liébeault 1823 1904

Jean-Martin Charcot 1825 1893

Hippolyte Bernheim 1840 1919

Sigmund Freud 1856 1939
De 1885 à 1895 Freud passe d’un grand intérêt pour les pratiques des « hypnotiseurs » de son temps (Charcot et Liébeault) au développement d’une nouvelle méthode.
On parle souvent de la « rupture » de Freud avec l’hypnose et pas assez de la continuité entre séance d’hypnose et séance de psychanalyse.
Dans les deux cas – et ceci parfois malgré les apparences – c’est le patient qui est aux commandes.
En réalité personne n’est obligé d’être hypnotisé – ni par l’hypnotiseur, ni par le psychanalyste.
C’est le patient qui décide de faire un voyage avec tel ou tel type de transe.
Pour faire simple on peut dire :

  • transe accompagnée de la séance d’hypnose
  • transe naturelle à certains moments de la séance de psychanalyse
  • dans les deux cas, transe naturelle en dehors des séances

Joseph Jastrow 1863 1944 

Milton Hyland Erickson 1901 1980

Léon Chertok 1911 1991

.

.

.

Image : WikiMédia

Publicités

Une réflexion sur “Quatre siècles d’hypnose

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s